Ultimate magazine theme for WordPress.

Bejaia : l’œuvre de l’écrivain Mohand Ait Ighil en débat

59

Une journée d’étude sous le thème « Regards sur l’œuvre de Mohand Ait-Ighil », aura lieu le 8 du mois courant à la maison de la culture Taos Amrouche de Bejaïa.

Organisée par le centre de recherche en langue et culture amazighes, en étroite collaboration, avec les éditions TIRA, la direction de la culture de la wilaya de Bejaia et la maison de la culture de Bejaia, cette rencontre se veut un hommage à cet auteur qui  s’est consacré de façon honnête et désintéressée à la préservation et à l’épanouissement de la culture  amazigh.

Structurée autour de trois panels, cette journée d’étude s’intéressera aussi bien à l’œuvre qu’à la vie de l’auteur. Le premier panel constitué de Omar Fetmouche, homme de théâtre, Rachid Adjaoud, universitaire  et Mourad Bouiche, militant identitaire et ex-enseignant, interviendra  sur le chapitre « Mohand Ait-Ighil et l’écriture théâtrale »,  à travers les communications : «  Le texte de Mohand Ait-Ighil sur les planches », « La sémiotique dans le texte théâtrale de Mohand Ait-Ighil » et « Mohand Ait Ighil et son théâtre ».

Le deuxième panel composé de Mohand Akli Salhi, universitaire, Said Chemakh, universitaire et Mustapha Tijdet, universitaire dissertera sur le chapitre « Adaptation et écriture romanesque chez Mohand Ait-Ighil » à travers  trois communications : «  Tiɣersi : D tiɣersiwin », «  La traduction chez Mohand Ait-Ighil » et «  La néologie dans les écrits de Mohand Ait Ighil ». Le troisième panel comprenant Allaoua Rabehi, Ahmed Ait Yahia,  Samir Ferhat, Salim Guettouchi, Brahim Tazaghart… sera consacré à des témoignages sur l’auteur en tant que homme social et militant engagé.

En clôture, il est prévu  la lecture de quelques passages représentatifs des textes de Mohand Ait-Ighil. Militant berbériste lucide doublé d’un homme de théâtre intransigeant, Mohand Ait Ighil mérite amplement, que son œuvre soit analysée, expliquée et mise en lumière pour profiter notamment, aux étudiants et aux nouveaux écrivains.