L'info c'est ici

Saisie d’armes de guerre et de missiles à Bordj Badji Mokhtar: Daech tente de s’infiltrer au sud

141

Les découvertes presque quotidiennes d‘armes de guerre sophistiquées au sud du Sahara en plus de la présence presque certaine de terroristes affiliés à Al Qaida et Daech n’ont pas laissé de marbre les autorités sécuritaires.

Ainsi le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-Major de l’ANP, a été dépêché pour suivre de près le dispositif sécuritaire mis en place depuis quelques années au niveau de la bande frontalière. De Ouargla dont c’est le troisième voyage qu’il effectue depuis cette année, il a souligné ce mercredi «l’importance vitale de la 4ème région militaire et le rôle majeur» de ses unités, implantées le long de la bande frontalière dans la sécurisation du pays contre toutes les menaces et tous les fléaux : «Votre rôle en tant que cadres au niveau de cette région militaire frontalière et au niveau de toutes les régions militaires, est un rôle intrinsèque sur plus d’un plan, car le cadre est le superviseur principal dans les limites de ses responsabilités.

 Il lui revient de veiller en permanence sur ses subordonnés dans tous les domaines du métier militaire», a-t-il affirmé dans une allocution d’orientation prononcée à l’occasion d’une rencontre avec le Commandement, les Etats-majors, les Commandants d’unités et les responsables des services de sécurité, organisée lors du quatrième et dernier jour de sa visite en 4e région militaire. Le vice-ministre de la Défense nationale a estimé, à ce propos que la formation et la préparation au combat «pourront atteindre leur finalité escomptée» avec « la participation d’une équipe d’encadreurs» qui veillent à la concrétisation de tous les programmes tracés pour l’année de formation et de préparation au combat : «La responsabilité de l’aboutissement de ces démarches, incombe à ces cadres chargés de cette noble mission. J’ai donné, ici, un seul exemple pour illustrer le rôle primordial assigné au cadre, et vous savez, sans doute, que les domaines du métier militaire sont multiples et très connexes, voire intégrés et complémentaires. Ainsi, cela vous appelle, chacun dans son poste de responsabilité et dans la limite de ses compétences, à œuvrer à ce que votre travail soit soigné, cohérent et perfectionniste, et à renforcer votre motivation en puisant sa force dans la bonne synergie des efforts et de la jonction des objectifs des actions», a-t-il plaidé.

Le général de corps d’Armée a mis l’accent sur l’intérêt particulier qu’il accorde personnellement au «rehaussement du corps de bataille des Forces armées à des niveaux élevés et exceptionnels, à la hauteur des nobles missions assignées à l’ANP», réitérant «l’importance de réunir toutes les conditions propices et les moyens nécessaires permettant d’asseoir un climat adéquat pour une meilleure vie professionnelle prometteuse» dit-il.

Les armes de guerre ont été saisies mardi 25 dernier, par l’armée dans la région de Bordj Badji Mokhtar. Un détachement de l’Armée nationale a découvert, le 25 décembre, lors d’une opération de recherche et de fouille menée près des frontières à Bordj Badji Mokhtar, une cache d’armes et de munitions contenant un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov, 15 missiles air-sol calibre 57 mm, 20 grenades, 20 détonateurs, ainsi qu’une quantité de munitions, précise le MDN.

Il s’agit de la deuxième saisie de ce type d’armes de guerre en l’espace d’une semaine. Mardi 18 décembre, 10 missiles sol-air calibre 55 mm ont été découverts dans un cache dans la même région.