L'info c'est ici

Bajaia : Fermeture du siège de l’APC d’Adekar et de la RN 12

102

Des citoyens de la commune d’Adekar ont procédé ce matin à la fermeture du siège de l’APC et de la RN 12 en signe de protestation contre la liste d’attribution de logements ruraux qualifiée d’inacceptable.

Les protestataires qui ont commencé, faut-il le rappeler, leur mouvement dimanche dernièr, ont insisté ce matin lors de leurs interventions publiques, sur le fait que leur action va se maintenir jusqu’à satisfaction de leurs doléances. Si hier lundi, les protestataires ont été empêchés par d’autres citoyens de fermer le siège de l’APC, ce qui n’a pas manqué d’ailleurs de provoquer quelques escarmouches entre les deux camps.

Ce mardi, les contestatires n’ont trouvé aucune empêchement à leur action qu’ils veulent apolitique et centrée essentiellement sur leur exigence de révision de la liste décriée. « Trouvez-vous normal que c’est par facebook que nous prenons connaissance de la liste des bénéficiaires ? S’il y a une réelle volonté de transparence pourquoi cette liste n’est pas affichée dans nos villages, aux sièges de la mairie et de la daïra ? Cette liste est établie dans l’opacité totale sans tenir compte d’aucun critère, c’est pour cela que nous exigeons sa révision. Halte à l’injustice pour une liste de bénéficiaires impartiale », clame dans son intervention l’un des représentants des manifestants.

 Si la fermeture du siège de l’APC sera maintenue toute la journée, le blocus de la RN12 a été levé cet après-midi, au grand bonheur de nombreux usagers restés bloqués sur les lieux toute la matinée.

Joint par téléphone, le P/APC BélaÏd Samir nous déclare, que l’APC compte en tout quelque 600 demandeurs de logement rural alors que le quota attribué dans ce cadre à la collectivité n’est que de 90, ce qui rend impossible, a-t-il expliqué, la satisfaction de tous les demandeurs.

Selon lui, les souscripteurs ont le droit, précise-t-il d’introduire des recours, « s’ils jugent qu’ils sont lésés, mais ils n’ont pas le droit d’user de la violence ».

Concernant le critère de choix adopté dans l’établissement de la liste des bénéficiaires, le P/APC nous fait savoir que c’est l’ancienneté du dépôt de la demande qui est pris en compte. Pour l’instant, seul le PST-Adekar a rendu publique une déclaration où il s’en prend ouvertement à l’APC d’obédience RCD et se positionne en faveur des protestataires.