Ultimate magazine theme for WordPress.

Chute des réserves de changes: 82,12 milliards de dollars enregistrés à fin novembre 2018

50

Les réserves de change de l’Algérie ont chuté à 82,12 milliards de dollars à fin novembre 2018, contre 97,33 milliards de dollars à fin 2017, soit une baisse de 15,21 milliards de dollars en 11 mois, a indiqué, ujourd’hui le Gouverneur de la Banque d’Algérie.

Intervenant devant le Parlement, M. Mohamed Loukal a lors de la présentation d’un rapport consacré aux évolutions financières et monétaires du pays, rappelé que ces réserves se situaient à 86,08 milliards de dollars à fin septembre 2018 contre 88,61 milliards de dollars à fin juin 2018.

Le matelas de devises s’est ainsi contracté de 8,72 milliards de dollars (mds usd) en six (6) mois.

Pour rappel, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, avait indiqué que les réserves de change devraient s’établir à 85,2 mds usd à fin 2018 (l’équivalent de 18,8 mois d’importations), et à 79,7 mds usd en 2019 (18,4 mois d’importations) avant d’atteindre 76,2 mds usd en 2020 (17,8 mois d’importations).

De janvier à mai 2018, les réserves de change de l’Algérie ont chuté de 7,3 milliards de dollars.

Cette baisse des réserves de change a été enclenchée depuis la crise de 2014, qui a considérablement affaibli les économies des pays producteurs d’hydrocarbures comme l’Algérie.

Pour l’Algérie, les réserves de change se sont élevées à 97,3 milliards de dollars en décembre 2017, contre 114,1 milliards de dollars l’année précédente, 144,1 milliards de dollars en 2015 et 178 milliards de dollars en 2014, au tout début de la crise. Les recettes pétrolières et gazières, qui représentent 95% des exportations totales et 60% du budget de l’État, sont passées de 63 milliards de dollars en 2014 à 33,6 milliards de dollars en 2017, faisant chuter la croissance du PIB de 3,3% en 2016 à 1,6 en 2017.