L'info c'est ici

Ambition Santé, le nouveau rendez-vous d’affaires algéro-français dans le domaine sanitaire pour 2019

35

La Mission Economique Business France en Algérie prévoit d’organiser au second semestre 2019, la 1ère édition d’Ambition Santé. Selon un communiqué diffusé par l’Ambassade de France en Algérie, cet événement économique sera une plate-forme privilégiée réunissant les entreprises et acteurs français et algériens du secteur de la santé, qui pourront ainsi échanger entre professionnels et partager les dernières innovations de leur secteur.

Cet événement doit permettre de nouer des partenariats pérennes entre acteurs économiques des deux pays. « Ambition Santé prolongera ainsi en 2019, le succès des 3ème rencontres algéro-françaises de la Santé qui se sont tenues mi-novembre à Alger, en partenariat avec le ministère de la Santé, de la Population et de la réforme hospitalière », indique-t-on.

Ces deux événements portent le label « French Healthcare », comme le prévoit la convention signée avec l’association du même nom qui porte cette marque collective lancée par l’Etat français pour promouvoir l’excellence et le savoir-faire français dans les technologies de santé.

Notons que l’élargissement de la coopération algéro-française dans le domaine de la santé a fait l’objet d’un entretien, en février dernier, entre le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, et l’ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt.

L’entretien entre les deux parties a permis de « passer en revue l’état de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la santé, caractérisée par l’existence de plusieurs projets de partenariat dans des domaines aussi variés que la greffe d’organes, la production de médicaments et de vaccins ainsi que les échanges d’experts en matière de soins spécialisés ».

Les deux parties « ont convenu de la nécessité de hisser la coopération institutionnelle à la hauteur des relations traditionnelles non institutionnelles qui unissent les deux pays notamment dans le domaine de la santé ». A cet effet, « il est attendu un élargissement de cette coopération à la formation paramédicale spécialisée, la recherche pharmaceutique et le management hospitalier ».