droits humains

«Au moment où la communauté mondiale s’apprête à célébrer le 70eme anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’Homme, adoptée par l’ONU, l’Algérie assiste à un recul en matière des droits humains et à une remise en cause des acquis démocratiques et sociaux arrachés par des sacrifices suprêmes des algériennes et Algériens » constatent ce samedi 1 décembre, plusieurs organisations nationales notamment de défense des droits de l’homme à savoir LADDH, LADH, Amnesty international, RAJ, CLA et CST Bejaia, dans un communiqué.

A l’appui de ce constat, les signataires signalent les arrestations répétitives de journalistes, de blogueurs et de militants des droits humains, en flagrante contradiction de la Constitution et des différentes conventions internationales des droits humains ratifiés par l’Algérie.

Djezzy Binatna

Tout en interpellant les autorités sur les violations des droits fondamentaux des Algériennes et Algériens notamment, ceux relatifs aux libertés de manifestations pacifiques et publiques, les signataires proclament leur soutien à la marche pacifique qui aura lieu à Bejaia le 10 décembre 2018 avec comme slogans : Respect des libertés
individuelles et collectives et des droits humains, respect des libertés associatives, syndicales et politiques et  libération de tous les détenus d’opinion dont le blogueur Touati Merzoug