Ultimate magazine theme for WordPress.

La pièce de théâtre « Cheikh M’Hamed El Anka, El Meddah » à l’affiche au théâtre régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou

Dans le cadre de la commémoration du 40e anniversaire de la disparition du maître de la chanson chaâbi El Anka, le théâtre régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou accueillera, ce samedi 17 novembre, à 16 heures, selon le communiqué publié hier par le directeur de l’établissement, la pièce de théâtre, « Cheikh M’Hamed El Anka, El Meddah » produite par l’OREF avec le soutien du ministère de la culture.

Écrite et mise en scène par Mahfoud Fellous, cette pièce-biographique romancée raconte les étapes importantes de la vie artistique de celui qu’on a surnommé « le Cardinal ». En deux heures de temps et dans un décor de l’Alger d’antan, la pièce déroule sur plusieurs tableaux le parcours mouvementé de l’artiste.

L’express DZ Mag

De sa rencontre avec son mentor, Cheikh Mustapha Nador, à son ascension fulgurante, la pièce se penche sur différents pans de la vie du grand chanteur en prenant soin de monter en filigrane, certains événements historiques de l’époque.

El Anka, de son vrai nom Mohamed Idir Aït Ouarab, dont la famille est originaire de Tizi-Ouzou, est né le 20 mai 1907 à la Casbah d’Alger, et il décède, à Alger, le 23 novembre 1978.  Aujourd’hui encore, son ombre plane sur le monde musical algérien, notamment sur le genre chaâbi dont il est le maître incontesté et incontestable.