Ultimate magazine theme for WordPress.

RCD : La loi de finances 2019 « fortement influencée par la présidentielle, approfondit la détresse sociale »

Les parlementaires du Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD), qui a voté ce jeudi 15 novembre contre le projet de loi de finances 2019, dénonce un PLF qui « approfondit la détresse sociale de larges couches de la population », et « aggrave les problèmes » au lieu de les résoudre.

Ils considèrent que cette loi, est « fortement influencée par la présidentielle de 2019 en reportant les solutions aux problèmes. Elle consacre ainsi « un statu quo » qui reconduit les inconséquences au plan économique et social, écrit un communiqué des députés progressistes, rendu public.

L’express DZ Mag

Les parlementaires du RCD relève plusieurs lacunes dans ce texte notamment, une « absence de nouveaux impôts et taxes présentée par le gouvernement et ses partis comme un butin de guerre n’est rien devant, le gel des salaires, la dévaluation continue du dinar, le non remplacement de plus de 47 000 postes de départs en retraite, la coupe de 440 milliards de dinars dans le budget d’équipements ou le maintien du gel de projets structurants comme les CHU », ont-ils expliqué.


Lire aussi:  PLF 2019 : le FFS dénonce l’atteinte au principe de séparation des pouvoirs


Les députés dénoncent des gouvernements successifs amorphes, qui n’ont pas engagés les reformes nécessaires depuis la chute drastique des prix de l’or noir. « Depuis 2014, année marquée par la chute des prix des hydrocarbures, les gouvernements successifs annoncent des réformes de structures pour augmenter la part de la fiscalité ordinaire, opéré un ciblage des subventions et résorber les déficits des caisses sociales. Rien de cela n’a été entrepris ». Le pays demeure ainsi, « suspendu au prix du baril suppléé depuis plus d’une année par une planche à billets qui risque de réveiller un processus inflationniste difficile à maîtriser avec la baisse tendancielle des réserves de change », regrettent encore les parlementaires.