pavillon iranien

Les organisateurs du salon international du livre d’Alger (Sila 2018) ont décidé, ce mercredi 31 octobre, de fermer et de mettre sous scellés le pavillon iranien, en raison de la présence d’ouvrages jugés subversifs, rapporte, Radio Mosaïque.

Il s’agit pour ce stand, de « livres portant atteinte au prophète et ses épouses », explique le media qui cite son correspondant en Algérie.

Ce dernier a indiqué que « 1800 livres ont été saisis », soulignant que qu’ils ont été « introduits en Algérie d’une façon illégale ».

Djezzy Binatna

Le commissaire du SILA, Hamidou Messaoudi, avait indiqué que 60 titres ont été interdits dans le cadre de cette manifestation culturelle, pour sa 23e édition.