Ultimate magazine theme for WordPress.

Jardin d’essai du Hamma, vers un classement universel

Le jardin d’essai du Hamma d’Alger dispose de toutes les normes requises pour être classé jardin universel, selon un expert international en jardins botaniques.

« Ce jardin est conforme aux normes pour être classé jardin universel », a indiqué cu vendredi 12 octobre, Maïté Delmas, directrice adjointe à la DREI du Muséum d’histoire naturelle de Paris, en marge de sa visite en Algérie pour présenter « la stratégie internationale pour la protection de la diversité biologique », aux membres du conseil scientifique du jardin d’essai du Hamma.

Selon Delmas, qui est également vice présidente de jardins botaniques de France et des pays francophones, le classement « national » du Jardin du Hamma facilitera l’accès au classement universel. Elle ajoutera que le jardin du Hamma peut « jouer un rôle important dans la création d’un réseau régional de jardins botaniques pour la région d’Afrique du Nord », précisant que ce réseau régional que compte créer le réseau universel des jardins botaniques scientifiques permettra « un échange d’expertises entre les pays voisins », selon les propos recueillis par l’agence officielle APS..

L’express DZ Mag

Pour Delmas, les membres du conseil scientifique du Hamma « doivent consentir davantage d’efforts organisationnels, notamment l’adhésion aux programmes nationaux de diversité biologique ».

Pour sa part, le directeur général du Jardin d’essai du Hamma, Abdekrim Boulahia, a indiqué que la visite de Delmas en Algérie vise à appuyer le dossier du jardin pour obtenir son classement universel et tirer profit de ses orientations de par son expérience dans le domaine des jardins botaniques universels.

Les conférences animées par cet expert seront prises en considération, selon M. Boulahia qui précise que le réseau international des jardins botaniques scientifiques compte faire du jardin du Hamma « le premier noyau dans la création de son réseau régional en Afrique du Nord ».

Fondé en 1832 sur une superficie de 32 hectares, le jardin d’essai avait rouvert ses portes aux visiteurs en 2009 après des travaux de restauration et de réhabilitation ayant duré 5 ans.