Les milliers de travailleurs du complexe sidérurgique d’El Hadjar dans la wilaya d’Annaba sont sur le point de renverser les rapports de force au sein de leur entreprise. Ainsi, l’un des complexes les plus importants du pays risque de connaître l’un des épisodes les plus mouvementés.

Ce Dimanche, des milliers de travailleurs ont tenu un sit-in à l’intérieur du complexe pour réclamer le départ des homme de Baheddine Tliba de la direction. Les travailleurs accusent Tliba d’avoir mis main basse sur le complexe via un syndicat fantoche et certains responsables. Avant c’était le directeur du complexe qui a procédé au licenciement des hommes de Tliba.

Ainsi, comme le confirment des documents, Chamssedine Maatallah, PDG d’El Hadjar a mis fin aux fonctions de Djamel Aalet, directeur des ressources humaines. Il lui est reproché  » des manquements aux obligations professionnelles, gestion anarchique des fonctions de la DRH, non maîtrise des opérations de recrutement et augmentation injustifiée des salaires ». Araidj Youcef, directeur de la sûreté industrielle, réputé lui aussi proche de Tliba est passé à la trappe. La décision de son licenciement fait état de « manquements aux obligations professionnelles, résultants non satisfaisants en matière de sécurité, négligence et non assistance aux équipes Boots de l’incident survenu au HF, non information dans les délais du service juridique de l’entreprise et de la gendarmerie dans les situations graves ».

D’autres hauts responsables également ont été suspendus par le PDG qui aurait eu l’aval du ministère de tutelle pour agir de la sorte.

Il faut noter que le syndicat d’El Hadjar dont le mandat à expiré en 2016 faisait la pluie et le peau temps au sein de l’entreprise. Proche de Tliba, le syndicat a fait main basse sur le complexe durant plusieurs années. Nous apprenons également que Abdelmadjid Sidi-Said, SG de l’UGTA a suspendu, ce matin le syndicat affilié à la centrale syndicale.

L’ancienne équipe syndicale dirigée par un proche parent de Tliba n’aura pas désormais un mot à dire. A l’heure où nous mettons en ligne les travailleurs occupent toujours l’entrée du complexe. Il faut noter également que Tliba aurait tenté, via des membres du syndicat de faire introduire des étrangers au complexe pour saborder l’action des travailleurs. Nous y reviendrons.

licenciement au complexe sidérurgique d'El Hadjar

licenciement au complexe sidérurgique d'El Hadjar