Ultimate magazine theme for WordPress.

La Cnep Banque aurait refusé de financer le siège du FCE

37

La Cnep Banque aurait refusé de financer la construction du nouveau siège du forum des chefs d’entreprises (FCE), selon le quotidien El Hiwar. Le coût de la réalisation de ce nouveau siège sur un terrain de 3400 M2, prévu à Bab Ezzouar, est de 250 milliards de centimes.

Rappelons que lors de son intervention à l’occasion du lancement de l’opération un cartable pour tous, le président du FCE avait annoncé que les études du siège social de son organisation ont été finalisées.

 « Il en va ainsi du siège social de notre organisation dont nous avons finalisé les études, attribué le marché et entamerons la construction incessamment à Bab Ezzouar », avait-il déclaré.

Certaines informations rapportaient, au début de l’année que le forum traverserait une crise, surtout, suite à l’annonce de transformer l’organisation en un syndicat. Dernièrement on annonce dans la presse que le ministère du Travail aurait notifiée au Forum des chefs d’entreprise (FCE) son refus de l’agréer en tant que syndicat des patrons.

 Le ministère du Travail justifie sa sentence par le “non-respect de la procédure réglementaire” qui fixe les conditions et le cheminement procédural nécessaires à la création d’un syndicat. La convocation d’une assemblée constitutive en est une. Or, le FCE n’a pas rempli cette condition, selon certains de ses membres. L’assemblée générale de janvier dernier aurait entériné la dissolution du FCE en tant qu’association de réflexion sans qu’elle appelle à une AG constitutive pour préparer le passage réglementaire du FCE au statut de syndicat.

Des informations qui ont poussé le président du FCE à rétorquer pour affirmer dernièrement qu’une demande officielle accompagnée de toutes les pièces justificatives a été déposée au Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale en date du 14 juin 2018. M Haddad a tenu à rassurer notamment que le FCE n’a pas été dissous.

Notons qu’en termes de représentativité, le FCE compte plus de 3000 adhérents et 48 délégués de wilaya, issus de divers secteurs et dont les entreprises sont souvent leaders dans leurs domaines d’activité. Elles contribuent à ce titre de manière significative à la création de richesses et d’emplois en Algérie.