Ooredoo Switch

Un rassemblement du mouvement Mouwatana à Constantine réprimé

Nadjoua Dani Le


Photo des animateurs de Mouwatana sur la place des martyrs

Une sortie de proximité du mouvement Mouwatana a été empêchée ce samedi 8 septembre, dans la wilaya de Constantine, indique JilJadid,   sur sa page facebook et dont le président Soufiane Djilali est membre fondateur de ce mouvement.  Cette campagne citoyenne de Mouwatana, intervient un mois, après son rassemblement empêché sur la Place des Martyrs à Alger, en août dernier, pour exprimer son opposition à un cinquième mandat présidentiel du chef de l’Etat.

En effet, dans la ville des ponts, des membres du mouvement Mouwatana ainsi que des dirigeants du parti JilJadid, «ont été empêchés de rencontrer les citoyens de Constantine. Des bennes et des tisseuses dressées sur les placettes de la ville pour empêcher la sortie de Mouwatana », a-t-il expliqué.

La porte-parole du Mouvement , Zoubid Asoul, ainsi que , Anis Hamidi, secrétaire exécutif de JilJadid, Noureddine Nebab et Djamel Boulmali de Jil Jadid, «ont été arrêtés par les forces de police» avant d’être relâchés,

plus grave encore, Soufiane Djiali avait été « bloqué à l’hôtel de la ville ou un dispositif sécuritaire important a encerclé le bâtiment », précise JilJadid, qui dénonce, « une répression folle », et  « ces arrestations portant atteinte à la liberté d’expression, à la liberté individuelle et aux droits individuels de circuler librement et de confisquer les droits civils des citoyens algériens et des militants politiques », a-t-il encore dénoncé.

Pour rappel, le mouvement Mouwatana, qui regroupe de nombreuses personnalités politiques et de la société civile avait annoncé une série de rencontres citoyennes pour expliquer sa démarche au peuple pour « une adhésion en masse » à leur mouvement.

 


Sur le Meme Thème

Scroll Up