L'info c'est ici

Industrie automobile : Plaintes contre les sociétés de montage de véhicule

15

L’organisation de protection des consommateurs (APOCE) a décidé de déposer des plaintes contre les entreprises de montage automobile pour dénoncer les prix et la qualité des véhicules. Une décision prise lors de la tenue de la troisième université d’été de l’association.

L’Organisation a d’ailleurs rendu public un communiqué expliquant les raisons de cette décision.

« Après la hausse des prix vertigineuse constatée sur le marché de l’automobile en Algérie et ce suite à la publication de la décision de geler l’importation de voitures neuves en 2015 et l’adoption du système des quotas dans l’importation, l’organisation a appelé à la relance de l’importation de voitures d’occasion et ceux de moins de trois ans, une solution qui est conforme à l’objectif du gouvernement principalement de réduire la facture d’importation », lit-on dans le communiqué.

Pour l’APOCE, la décision de geler les importations a créé une véritable crise chez les concessionnaires, accompagnée par la hausse folle des prix des voitures neuves et d’occasion, et le phénomène croissant de la spéculation d’une manière sans précédent.

En Février 2018,  rappelle l’APOCE, l’organisation a émis un avertissement à tous les agents et les courtiers de lancer une campagne contre les spéculateurs devant les organes compétents, en particulier le centre de lutte contre le blanchiment d’argent, la seule solution pour freiner la spéculation.

Cependant, après plus de trois mois de l’annonce d’une enquête sur le prix de revient sans aucun impact sur le marché, l’organisation a décidé de soulever le dossier devant la justice afin de poursuivre les entreprises de montage de véhicules qui pratiquent des prix  illégaux et qui ne sont pas conformes aux dispositions des règles spécifiques des entreprises de montage, ajoute l’APOCE.

Afin de prendre l’organisation de la présente décision en toute objectivité et de la démocratie, il a été présenté à tous les bureaux de wilayas de l’Organisation situés sur le territoire national, en présence des membres du Comité juridique et des pneus, une proposition qui a été votée à l’unanimité lors de la conclusion de l’Université d’été la troisième de l’Organisation le 31 Août 2018 après un débat et un dialogue fructueux.

L’organisation prendra en compte  des rapports des cabinets de consultation accrédités dans le commerce international afin de comparer la conversion de toutes les branches des prix des sociétés mères, et les prix pratiqués en Algérie, qui dépassent parfois 50% du coût appliqué dans d’autres pays pour le même prix des voitures.

Sur la question de la qualité des voitures montés localement, l’organisation rappelle le contenu de sa déclaration publiée en mars 2018 et en exigeant de former un observatoire national sous forme de cellule de vigilance pour enregistrer tous les accidents de la circulation dans lequel les voitures montés localement sont la cause.