Ultimate magazine theme for WordPress.

Naima Salhi aurait inventé une histoire de « menaces de mort » pour garder un véhicule blindé de la DGSN

31

Naima Salhi, la sulfureuse présidente d’un parti microscopique qui s’est attaquée récemment à la langue amazighe a peur qu’on lui enlevé le privilège accordé par le ministère de l’Intérieur à certains chefs de partis comme la voiture blindée doté d’un gyrophare ainsi que d’une équipe de surveillance. Et elle faits avoir via la presse : «J’ai peur pour ma famille car je suis menacée. J’ai récemment mis à la disposition des services de sécurités des preuves des menaces de mort qui me parviennent via mon compte Facebook ainsi que des tags sur le mur de ma maison» dit-elle. Aussi prévient-elle contre une éventuelle décision des autorités de lui ôter la voiture blindée ainsi que de l’équipe de surveillance. Mais des voix contraires indiquent que cette femme politique qui a eu vent de cette décision bien avant tout le monde a mis en œuvre tout ce « cinéma » pour bénéficier encore longtemps de ces privilèges. Pour rappel, le Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), Mustapha Lahbiri a décidé il y a quelques jours de récupérer tous les biens de son institution mis a la disposition de responsables actuellement à la retraite, une décision qui ne semble pas avoir été appréciée de la part des concernés. La DGSN a réussi à récupérer beaucoup de véhicules.