L'info c'est ici

La loi vient d’être publiée sur le JO : Amenzu n Yennayer officiellement fête légale

308

C’est officiel. Le jour de l’an Amazigh (Amenzu n Yennayer)  correspondant au 12 janvier est désormais une fête légale, chômé et payé chaque année.

C’est ce qui ressort de la  loi n° 18-12 du 18 Chaoual 1439 correspondant au 2 juillet 2018 modifiant et complétant la loi n° 63-278 du 26 juillet 1963 fixant la liste des fêtes légales, qui vient d’être publiée sur le journal officiel.

Cette loi précise également que la nouvelle liste des fêtes légales intègre le 1er jour d’El-Mawlid Ennabawi Echarif (anniversaire de la naissance du Prophète) : 1 jour et le premier janvier (jour de l’An Grégorien).

Pour rappel, en mai dernier, les députés ont voté lundi “à l’unanimité” l’ajout de Yennayer le Nouvel an berbère, dans la liste légale des fêtes nationales, en vertu de laquelle le 12 janvier sera désormais chômé et payé chaque année.

Notons que le 12 janvier 2018, Yennayer avait été décrété férié pour la toute première fois par le président de la République afin de “conforter l’unité nationale”. La décision présidentielle de conférer cette année un caractère officiel aux festivités avait été prise dans la foulée de protestations dans plusieurs localités kabyles contre le rejet d’un amendement parlementaire en faveur d’une généralisation de l’enseignement du tamazight, la langue berbère.

A noter également que Yennayer est depuis longtemps célébré en Algérie, particulièrement dans les régions de la Kabylie où la journée est largement fériée de fait.

Le tamazight a été reconnu langue nationale en mars 2002 après les émeutes sanglantes du “Printemps noir” de 2001 qui avaient fait 126 morts en Kabylie, avant d‘être consacrée deuxième langue officielle du pays avec l’arabe dans la Constitution adoptée en 2016.

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept