Tunizen

Rashida Tlaib, première femme musulmane au Congrès américain

Nadjoua Dani Le


Rashida Tlaib, fille d’immigrés palestiniens au Etats-Unis, s’apprête à faire son entrée à la Chambre des représentants américains, et a y gravé son nom dans l’histoire du Capitole, en tant que première femme musulmane à siéger sous sa coupole.

Elle a remporté mercredi, la primaire démocrate dans le Michigan. A l’annonce des résultats, cette ancienne avocate s’est adressée à ses électeurs via le réseau social Twitter : « J’ai hâte de vous servir au Congrès », rapportent des medias étrangers.

La prétendante, à élection primaires du 7 août, a menée une  forte campagne pour convaincre l’électorat notamment musulman qu’elle est la femme de situation sur qui il peut compter, sillonnant le terrain sans relâche. Elle a fait du porte à porte au 13e District pour collecter les voix.

Aucun autre candidat ne se présentant en face, Rashida est convaincue de gagner aux élections législatives de mi-mandat en novembre 2018. D’autant plus qu’elle a toute la légitimité requise pour représenter sa population à Washington, puisqu’elle en connaît, mieux que quiconque, les attentes pressantes, les manques ou encore les revendications.

Rashida n’est pas une inconnue, elle a déjà marqué les esprits, il y a deux ans de cela, chasée d’un meeting de Donald Trump à Detroit. Elle avait hurlé au milieu de la foule « Nos enfants méritent mieux que vous ! Vous feriez mieux de lire la Constitution ! », avait-elle lancé en direction du locataire de la Maison Blanche.

La femme musulmane, succédera officiellement en janvier au démocrate John Conyers, poussé à la démission par des accusations de harcèlement sexuel après avoir passé plus d'un demi-siècle au Congrès.

Ooredoo Switch


Sur le Meme Thème

Scroll Up