L'info c'est ici

Appel sur facebook à la violence contre les femmes, un des auteurs est arrêté

24

Un appel à la violence contre les femmes non voilées a circulé la semaine dernière sur les réseaux sociaux, en l’occurrence le groupe Facebook « Ce qui se passe ici reste ici », et ce quelques jours après l’agression d’une joggeuse en plein mois de ramadan. « J’ai une très bonne idée, on va jeter des ampoules pleines d’acide au visage de toutes celles qui s’habillent indécemment (….) », c’est en somme le contenu du message posté et qui a été supprimé quelques minutes après sa mise en ligne.

violence contre les femmes non voilées

L’un des auteurs arrêtés

Le ministre de la justice, Tayeb Louh, a réagi ce lundi 18 juin, qualifiant cet appel de « crime dangereux ». « La violence à l’encontre des femmes est inquiétante, quel que soit son origine », a- t- il ajouté. Le garde des sceaux,  a fait savoir que l’auteur cet appel à l’agression des femmes a été arrêté et traduit devant la justice.

« La justice s’est autosaisie au niveau de plusieurs wilayas du pays, concernant le dernier incident survenu sur les réseaux sociaux, ou certains ont voulu nous faire revenir aux années 90. Un des auteurs de ce crime et a été arrêté et emprisonné », a t-il déclaré, en marge de la présentation de la loi organique fixant les conditions et modalités de mise en œuvre de l’exception d’inconstitutionnalité.

Selon Louh, l’enquête se poursuit dans cette affaire, afin « d’identifier les autres personnes impliquées », a-t-il ajouté.