Institut de sondage américain Gallup

L’Algérie a dégringolé au dernier classement mondial « Law and Order » (loi et ordre) de l’institut américain de sondage « Gallup » qui mesure le sentiment de sécurité dans 142 pays dans le monde du point de vue criminalité.

Le pays s’est classé à la 79 e place du classement 2018 des pays les plus sécurisés de la planète,  contre 90 en 2016, souligne l’Agence officielle APS. L’Algérie perd ainsi 10 points, selon le rapport 2018 Gallup, rendu public ce jeudi 7 juin à Washington.

L’indice « Law and Order » mesure le sentiment de sécurité éprouvé au niveau personnel ainsi que les expériences personnelles concernant la criminalité, à partir d’entrevues téléphoniques et d’entretiens en face à face réalisés dans 142 pays, avec 148.000 personnes. Il s’est basé sur quatre questions pour évaluer notamment la confiance des personnes en les forces de police et le degré de sécurité de nuit assuré dans leurs cités et quartiers.

A l’échelle mondiale, le Singapour occupe la tête du classement pour la deuxième année consécutive comme « pays le plus sûr au monde » avec un index 97 sur 100, suivi de la Norvège, de l’Islande et de la Finlande avec un score de 93 sur 100 chacun.
Les Etats Unis et la France viennent loin derrière avec un score de 84 sur cent chacun. Le Canada, les pays de l’Asie, de l’Europe occidentale sont les plus susceptibles de se sentir en sécurité. Ces pays affichent des scores indiciels de 85 sur 100 et plus.

Les pays d’Amérique Latine et les Caraïbes ont continué de cumuler les plus mauvais scores 62 sur 100 en 2017 contre 64 sur 100 en 2016. Le Venezuela a enregistré le mauvais scores de  44 sur 100 traduisant ainsi la persistance de la crise dans ce pays.

En bas du classement, figure aussi l’Afghanistan, le Soudan du Sud, le Gabon, le Liberia et l’Afrique du Sud, considérés comme pays dangereux, selon cette enquête.

Le score indiciel mondial en 2017 a été de 81 sur cent, précise Gallup qui relève que 86 pays dans cette nouvelle édition du rapport ont affiché des résultats inférieurs à cette moyenne, précise la même source.

Globalement 69% des personnes interrogées à travers le monde disent avoir confiance en leur police et 68% et se sentent en sécurité lorsqu’ils se promènent seuls la nuit. Alors que 13% d’entre eux affirment avoir été victimes d’un vol et 5% avoir fait l’objet d’une agression.

Ces relations, explique l’institut, renseignent sur la façon avec laquelle le taux « élevé de criminalité » peut « affecter la cohésion sociale et les performances économiques d’un pays », explique cet institut, Gallup rappelle qu’il est important de suivre ces indicateurs qui sont importants, en particulier pour les Nations Unies, pour continuer de surveiller l’évolution des sociétés. « L’ONU vise à promouvoir des sociétés justes pacifiques et inclusives » dans le cadre des objectifs du développement durable qu’elle s’est fixée d’atteindre, indique Gallup.