Open days sur l’entreprise et l’université

Date:

L’Université algérienne est condamnée à ouvrir grandes ses portes au monde du travail et vice versa. Cette réciprocité d’intérêts est en effet un enjeu de taille pour les deux institutions et les défis de l’économie nationale. La créativité opérationnelle n’est qu’un vœu sans le tissage de cette relation de partenariats entre la recherche et le développement, selon les experts. En effet c’est cette passerelle constructive qui contribue à tous point à la croissance économique par le biais de l’innovation laquelle suppose la prise en charge des projets initiés à leur corps défendant par les étudiants en post de graduation, pour cause de manque de moyens financiers. L’Université des sciences et de la technologie Houari Boumediene de Bab ezzouar (USTHB) participe dans ce sens chaque année à relever ce defi, en organisant des journées portes ouvertes (Open Days) au profit des étudiants en Master II et des entreprises intéressées par la prise en charge des projets de recherche exposés et le recrutement des jeunes compétences.  Et c’est ainsi que l’Observatoire de l’Insertion des Diplômés (OID) de l’USTHB récidive et organise les 3 et 4 juillet prochains des journées Open Days  dédiées au rapprochement université-entreprise et à l’adéquation formation-emploi.  Cet événement s’articulera autour de quatre axes principaux, note l’OID dans son programme. Il s’agit d’abord du « Speed Recruitement » ; c’est-à-dire l’invitation des entreprises à participer à l’opération de recrutement rapide des étudiants de l’université fraîchement diplômés de l’UTHB. Dans un deuxième temps, le programme fait référence à « Summer Training » ; ce qui consiste à proposer des stages aux étudiants auprès des entreprises durant les vacances d’été pour les différents paliers du cycle LMD. Et puis les entreprises sont invitées à proposer des themes ou des projets de recherche que l’université doit prendre en charge dans le cadre de l’année universitaire suivante.

Innovations et entrepreneuriat à l’honneur

C’est ce que l’on appelle « Master in Entreprise » , soit la  possibilité de proposer des thèmes de problématiques en projets de fin d’études pour l’année universitaire 2018/2019 par les entreprises aux étudiants en fin de cycle comme le Master II. Enfin les étudiants pourront en outre acquérir ce qu’on appelle « la culture d’entreprise ou l’entreprenariat », c’est à dire apprendre à prendre des initiatives en gérant les risques notamment (management). C’est ainsi que les organisateurs ajoutent dans le programme « Be Entrepreneur». Son objectif est d’inculquer la culture entrepreneuriale aux étudiants de l’USTHB et d’inviter les étudiants ayant réussi à créer leurs entreprises avec l’Agence Nationale de Soutien à l’Emploi des Jeunes (ANSEJ) à partager leurs expériences avec les autres en collaboration avec le club scientifique « Project Initiative ». En fait ce partenariat Université-Entreprise est une exigence de l’heure pour la promotion de la production nationale et des exportations hors hydrocarbures.

A cet effet, l’Observatoire de l’insertion des diplômés invite les entreprises intéressées à prendre part à ces journées portes ouvertes pour se rapprocher des étudiants et prendre connaissance du potentiel que représente ce vivier.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Ouverture de deux nouveaux consulats d’Algérie aux États-Unis

L'Algérie ouvre deux nouveaux consulats aux États-Unis, l'un à...

Présidentielle : les éléments de la Sûreté nationale appelés à se mobiliser pour assurer une couverture sécuritaire optimale

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de...

Président de la Douma russe : « l’Algérie est un pays ami et un partenaire stratégique »

Le président de la Douma de la Fédération de...

Consolider davantage les liens bilatéraux entre l’Algérie et le Vietnam

L'ambassadeur de la République socialiste du Vietnam en Algérie,...