Le centre VFS Global pour le traitement des demandes de visa vers la France et l’espace Schengen ouvrira ses portes au public à partir de demain lundi.

Une conférence de presse, a été organisée ce dimanche à cet effet, par l’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, le consul général de France ainsi que le responsable de VFS Global.

La presse algérienne, venue en grand nombre couvrir l’événement a été également conviée à visiter le nouveau centre implanté dans la zone industrielle d’Oued Smar, à l’Est d’ Alger et qui s’étale sur une superficie de 7000 M2.

Le nouveau centre,  qui s’étale sur une superficie de 7000 M2, pourra traiter jusqu’à 2000 dossiers, a expliqué le responsable de VFS Global, pierre Benichou. Ce dernier, a affirmé lors de la conférence de presse, organisée à l’intérieur du centre, que l’intervention humaine dans le traitement des dossiers pour la prise de rendez-vous est totalement exclue.

« Le système de prise de rendez-vous exclue toute intervention humaine » a-t-il  déclaré, non sans ajoutant « qu’on ne peut se permettre une quelconque dérive à ce niveau là ».

Le responsable a assuré que le risque de « corruptibilité » d’un agent ou d’un fonctionnaire est totalement écarté, quand il a été interrogé sur les risques de vivre l’épisode vécu par certains demandeurs de visas avec l’ancien prestataire TLS, accusé de corruption.

Pierre Benichou a affirmé que VFS Global est déjà présent dans 37 pays et a déjà traité plus de 165 millions de dossiers.

VFS Global Alger de Oued Smar est le deuxième plus grand centre après celui de Saint Petersberg, ajouté M Benichou qui affirme que l’édifice dispose de tous les équipements nécessaires mais aussi un personnel extrêmement formé et qualifié.

« Nous avons un logiciel de dématérialisation de tout le processus de traitement des demandes » a déclaré le patron de VFS Global, ce qui selon lui représente un autre gage de transparence.

Xavier Driencourt, l’ambassadeur Français en poste à Alger, a répondu quand il a été interrogé si le nombre de visas va augmenter avec l’avènement du nouveau prestataire que les Algériens sont les premiers de la classe.

« Vous êtes les premiers de la classe pour ce qui est des visas délivrés par la France » a-t-il déclaré le sourire en coin.

L’ambassadeur a assuré que les critères de sélection du nouveau prestataire ont été draconiens.

Sur une vingtaine de soumissionnaires 3 seulement ont été retenus pour leur professionnalisme par les autorités consulaires françaises, a assuré l’ambassadeur qui souligne que VFS Global est là uniquement pour la gestion des rendez-vous.

« Le traitement des dossiers de visas relèvent des prérogatives du consulat de France en coordination avec le ministère de l’intérieur et celui des affaires étrangères », a t-il expliqué.

Enfin le consul général de France a réitéré que les rendez-vous, sont gratuits, contrairement à ce qui est rapporté par certains médias ou réseaux sociaux.

La nouveauté avec le nouveau prestataire, explique encore le consul général c’est que les autorités consulaires ont mis en place une nouvelle plate forme plus adaptée.

Ainsi une rubrique de « présélection » a été introduite pour écarter certaines demandes sans fondement.

La rubrique contient trois questions à soumettre au demandeur. Dans le cas ou les réponses ne sont pas satisfaisantes, la demande est refusé avant même que le demandeur n’eut constitué de dossier.

Le consul a affirmé également que pour faire face aux « cas d’abus d’intermédiaires frauduleux », les autorités Françaises ont décidé de « sécuriser et fiabiliser » la prise de rendez-vous.

La démarche consiste, selon le consul général, à un prépaiement des frais de service par le demandeur.

Le rendez-vous est nominatif et n’est confirmé que qu’après prépaiement par le demandeur dans un délai de 72 heures auprès d’une agence du crédit populaire Algérien (CPA) ou par ligne à l’aide d’une carte bancaire.

« Le rendez-vous est nominatif et ne peut donc être vendu frauduleusement à un autre demandeur » a déclaré le consul qui annonce par ailleurs que les autorités consulaires ont décidé de faire baisser les frais de service à 3 600 DA au lieu 3 850 DA.