Zineddine Aoudia, membre du bureau national de la Fédération des auto-écoles : Vers La hausse du prix du permis de conduire

Inès M Le


L’express Dz : selon les informations rapportées par certains médias, le coût du permis de conduire sera plus cher à partir du mois d’avril. Pouvez-vous nous expliquer les raisons de cette hausse des prix ?

L’express DZ magazine est désormais disponible sur les étals

MAoudia : D’abord il faut préciser que la hausse du coût de permis de conduire est conditionnée par l’application du nouveau programme du ministère des transports. Donc nous lançons un appel au ministère afin de donner le feu vert pour l’application de ce programme. Ce dernier a été élaboré en 2015 suite à des réunions que nous avons eues avec les responsables du ministère où nous avons soumis les propositions de la fédération. Justement, dans ce nouveau programme nous avons proposé au ministère d’unifier les prix, car nous avons constaté que ça devient un business. Chaque auto-école pratique le prix qui l’arrange. Nous avons donc insisté sur l’unification du prix pour les auto-écoles au niveau national afin de mieux organiser l’activité en l’éloignant des pratiques purement commerciales. Le permis de conduire coûte, aujourd’hui, entre 8 000 DA et 35 000 DA.

Quelles sont les autres propositions de la fédération

Il y a la durée de la formation où nous avons proposé à ce qu’elle soit ramenée à 55 heures pour chaque candidat. Il faut savoir que cette proposition, qui date de 2008, est parmi les revendications principales de la fédération. Actuellement, le volume horaire est de 30 heures. J’explique. Le volume horaire de ce programme consacre 25 heures aux cours théoriques et 30 heures à la pratique. Notre objectif est de diminuer de 20 à 30% les accidents de la circulation. On a proposé également de diminuer le nombre d’examen par mois à deux au lieu de quatre. On veut aussi que le nombre de candidats soit diminué et que celui qui a un seul véhicule prenne en charge 15 candidats par mois au lieu de 30. Il ne s’agit pas de satisfaire les auto-écoles mais de réorganiser l’activité.

Je signale aussi qu’avec l’application de ce nouveau programme, l’obtention du permis de conduire se fera en trois mois et non en 40 jours comme actuellement. Donc nous attendons toujours la validation de ce programme et nous appelons, à l’occasion, le ministère à accélérer les choses en espérant que ce sera fait le plus tôt possible afin de le mettre en application.

Si le ministère tarde à lancer l’application de ce nouveau programme, quel sera le résultat ?

Si cela se produit, c’est l’anarchie totale dans les prix. Chaque auto-école fixera le prix qui lui convient, comme c’est le cas aujourd’hui et l’activité deviendra du commerce, et nous à la fédération, nous considérons que le métier de l’auto-école doit être noble, axer sur la qualité plus que la quantité.


Sur le Meme Thème

Scroll Up