L'info c'est ici

Macir Vie entre dans le capital de 4 startups algériennes

44

« Je suis très fier d’annoncer l’ouverture de négociations d’entrée dans le capital de 4 startups algériennes. En effet nous croyons fermement à l’apport des nouvelles technologies dans notre économie en général et sur le marché des assurances dommages et vie en particulier », a déclaré ce vendredi le président directeur général de la compagnie d’assurance, Macir Vie   Mohamed Hakim Soufi . Ce dernier a ajouté que «  nous sommes déterminés à intervenir en tant qu’opérateur majeur dans ce domaine ».

 Les quatre sociétés  sont, poursuit-il, la marque Nkheyar dont le lien esthttp://nkheyar.com qui est un comparateur de forfaits mobiles et bientôt d’assurances sur le net, la société MAMS BROS, une entreprise spécialisée dans le e-commerce via sa plateforme Batolis accessible :https://batolis.com  et la marque Nbatou représentée par la société Turing Innovation Technology qui offre des solutions d’hébergements chez l’habitant en Algérie, adresse web :http://nbatou.com ainsi que la société LCS propriétaire de hafalatt.com, site internet de réservation de salles des fêtes .

Le mode opératoire est de « pitcher », explique-t-il, les startups déjà établies ou qui auraient déjà une idée concrète avec un travail de développement déjà mis en ligne.

 « À partir de là, nous étudions ensemble leur business plan et apportons tous les correctifs nécessaires et enfin nous prenons la décision ou pas de les accompagner dans leur développement » fait-il remarquer dans un communiqué transmis à notre rédaction.

Selon lui, la problématique de ces start-ups, en devenir,  n’ont aucune possibilité de souscrire à des prêts, aucun moyen d’avoir un point d’appui et les jeunes propriétaires ont usé toutes leurs économies et/ou ont des difficultés pour rembourser les dettes qu’ils ont contractées généralement auprès de la famille ou amis.

  « C’est justement là que nous intervenons car lorsque vous voyez que des jeunes s’endettent auprès de leurs amis ou de leurs familles vous comprenez rapidement qu’ils croient fermement en leurs projets.  C’est la première brique qui vous incite à investir ».

Ce sont  en effet des jeunes qui y croient et qui s’investissent pleinement dans l’aventure entrepreneuriale. En fait Ces jeunes entrepreneurs prennent pleinement conscience des défis qui les attendent.

 « Ce ne sont pas des aventuriers et rien que pour ça je leur voue un immense respect. Je m’intéresse à leurs projets pour prendre le lead sur ce qui, je le pense honnêtement, deviendra une section importante de notre économie hors hydrocarbures à savoir l’économie numérique » affirme encore M Mohamed Hakim Soufi qui invite  tous les hommes d’affaires Algériens à orienter une partie de leurs investissements vers les jeunes startuppers.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept