Tunizen

Une croissance économique de 2,2% en dépit de la crise

RN Le


L’économie algérienne a réalisé une croissance de  2,2% en 2017 (contre 3,3% en 2016) en dépit d’un recul important de la  cadence de croissance du secteur des hydrocarbures, a indiqué lundi le  Gouverneur de la Banque d’Algérie (BA)  Mohamed Loukal.

"Nous avons enregistré une croissance économique de 2,2% en 2017 en dépit  d'un fort recul de la cadence de croissance des hydrocarbures", a précisé  M. Loukal lors d’une séance plénière à l’APN présidée par Said Bouhadja,  président de l’Assemblée, consacrée à la présentation du rapport des  évolutions financières et monétaires en 2016 et en 2017.

Le déficit global de la balance des paiements a été quant à lui de 23,3  milliards de dollars (mds USD)  en 2017 contre 26,3 mds USD en 2016, selon  lui.

Les réserves du change du pays ont reculé de 16,8 mds USD en 2017 passant  de 114,4 mds USD à fin 2016 à 97,3 mds USD à la fin 2017, a-t-il indiqué.

Les exportations des hydrocarbures ont reculé en volume après une hausse  de 10,8% en 2016 alors que leur valeur a progressé à 31,6 mds USD  à la fin  2017 contre 27,9 mds USD en 2016.

Les exportations hors hydrocarbures ont, de leur côté, reculé à 1,3 md USD  contre 1,4 md USD en 2016.

Le total des exportations a ainsi atteint 32,9 mds USD en 2017 contre 29,3  mds USD en 2016.

Les importations ont de leur côté poursuivi leur baisse passant à 48,7 mds  USD en 2017 contre 49,7 mds USD en 2016.

A la fin septembre 2017, les recettes budgétaires effectives ont été de  4.740 milliards de DA contre 3.606 mds de DA en septembre 2016, soit une  hausse de 21,5%.

Les dépenses budgétaires sont restées quasi-stables à 5.535 mds de DA à  septembre 2017. Ainsi, le déficit budgétaire a fortement reculé à 795 mds  de DA durant les premiers mois de 2017 contre un déficit budgétaire de  1.567 mds de DA à la même période en 2016, selon le Gouverneur de la BA.

Ooredoo Switch


Sur le Meme Thème

Scroll Up