Le  30 janvier aux environs de 22 heures  un patient hyper tendu se présente à la polyclinique de Filali (Constantine) avec 17/12 de tension après avoir tenté seul dans sa maison de régulariser sa tension.

Mais son état s’est aggravé d’où son déplacement vers la polyclinique la plus proche de son domicile. Reçu par un infirmier, ce dernier lui apprend que le médecin de garde est absent, le patient conscient de ce qu’il risque  demande au staff technique de lui injecter du loxen un traitement d’urgence pour les personnes atteintes d’hypertension artérielle dont le pronostic vital est sérieusement engagé, (ce médicament est appelé aussi Cocktail), mais sa demande sera refusée pour la simple raison qu’il faut l’aval d’un médecin et que le staff technique n’est pas en mesure de prendre le risque.

Le patient demande alors d’être mis sous oxygène, chose qui lui a été accordée et sera ensuite transféré en urgence vers la clinique de Boussouf. La le médecin était présent mais l’infermière qui détient les clés de l’armoire ou est stocké son médicament est absente.

Le patient s’en est sorti de justesse mais compte usé de ses droits pour dénoncer cette négligence et déposer plainte pour non assistance à personne en danger.