Alger bloquée

La capitale Algérienne, est encore une fois totalement bloquée par des bouchons interminables qui se sont formées dès les premières lueurs de cette matinée de dimanche.

Des milliers de travailleurs et de fonctionnaires n’ont pas pu rejoindre leur poste de travail. Tout comme de nombreux écoliers n’ont pas également pu arriver à leurs écoles du faut du blocage de la circulation automobile à travers toutes les infrastructures routière de la capitale, en particulier au niveau de l’autoroute ou des files d’automobilistes de plusieurs dizaines de km sont observées ce dimanche matin.

L’autoroute de Dar El Beida est pratiquement paralysée. Idem pour l’autoroute de Ben aknoun ou les automobiles ont été désagréablement accueillis en ce début de semaine.

Pour la deuxième journée consécutive, les usagers de la route et de l’autoroute ont vécu un vrai supplice à cause des barrages filtrants de la police et de la gendarmerie nationale mis en place depuis trois jours pour empêcher les retraités de l’ANP d’accéder à la capitale pour organiser une marche.

Il faut savoir que plusieurs de ces anciens militaires ont tenté ce matin de pénétrer Alger pour se rassembler mais la police est vite intervenue pour les dissuader.

Une source à la sureté de wilaya d’Alger nous a affirmé ce matin que les retraités de l’ANP tentent depuis hier samedi d’organiser une marche vers le palais du gouvernement pour déposer une leur plateforme de revendication au niveau de l’exécutif.

« Un dispositif filtrant est a été mis en place pour empêcher l’accès aux manifestants » a déclaré à l’Express la même source qui souligne que la gendarmerie nationale veille au grain aussi à travers tous axes routiers et autoroutiers.