« Les algériens sont séduits par les cryptomonnaies »

ZM Le


Nassim Belouar est co-fondateur de « Blockchain Algeria »

Nassim Belouar est co-fondateur de « Blockchain Algeria » un bureau de conseil et d'expertise spécialisé en technologie Blockchain et en cryptomonnaies, en France et récemment en Algérie.  Ce jeune Algérien établi dans l’héxagone,  est aussi Président du  centre de recherche et d’analyse économique « Think Tank  IFAW ». il dirige aussi  un blog  qui vulgarise l’économie et  les nouvelles technologies.

Il revient dans cet entretien, sur un sujet méconnu des Algériens. Il s’agit de la cryptomonnaie, une sorte de monnaie décentralisé qui a révolutionné le monde des finances dans les pays développés notamment.

Les crypto-monnaies, c'est quoi ?

Les cryptomonnaies sont des valeurs monétaires et financières qui s’échangent entre les personnes sans Etat ni organe de régulation. Ces cryptodevises se basent sur  de nouvelles technologies telles que : la Blockchain & la Tangle, et permettront dans un avenir proche de développer divers secteurs d’avenir tels que l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle et la RFID. Actuellement, les cryptomonnaies prennent une autre tournure, elles ne sont pas uniquement utilisées dans les projets décentralisés mais aussi  les plus grandes nations comme la Russie et les grandes entreprises telles qu’Amazon veulent avoir leur propre token pour profiter des avantages que promettent ces nouveaux moyens de paiement.

Quelle place des cryptomonnaies dans le monde ?

Les cryptomonnaies sont en train de se développer dans les pays où la monnaie est en dévaluation constante comme au Venezuela ou au Zimbabwe et dans les pays émergents où la population n’a pas accès aux services financiers, comme en Inde qui connaît un demi-million de nouveaux investisseurs en Bitcoin chaque mois. Chez les occidentaux à l’instar de l’Europe, l’univers Blockchain et des cryptomonnaies devient un enjeu géostratégique, ces pays encouragent l’innovation autour de ces nouvelles technologies pour être acteur et pionnier de cette nouvelle révolution.

Quelle place des cryptomonnaies en Algérie ?

Les cryptomonnaies séduisent de plus en plus d’Algériens, car elles sont utilisées à la fois comme réserve de valeur et comme moyen de paiement et de transfert d’argent via internet. Les cryptomonnaies ont réussi là où les banques ont échoué, elles apportent une meilleure qualité de service en matière de réductions des coûts, un gain de temps et un accès pour faire des transactions et des achats à l’échelle mondiale avec plus d’efficacité et de résilience. La démocratisation des concepts liés à la Blockchain a connu un intérêt accru lorsqu’il y’a eu le projet de loi d’interdiction d’usage et de possession des cryptomonnaies en Algérie.

Quelles sont vos prévisions pour cette année ?

Avant on pouvait utiliser qu’un seul langage de programmation pour monter des projets sur la Blockchain, mais actuellement il existe des plateformes qui utilisent des langages de programmation connu comme javascript, pour donner une chance à tout un chacun de développer un projet autour d’une Blockchain déjà existante, ce qui va accélérer le développement de l’écosystème des entreprises intéressées par la décentralisation.

Cette année sera aussi caractérisée par la régulation, y aura certainement une entente internationale pour réguler le marché et lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. La France par le biais de Bruno Lemaire, a proposé à la prochaine réunion du G20 de discuter autour des cryptomonnaies pour encourager l’innovation autour de cet écosystème et corriger la rationalité limitée des agents.

Cette année va aussi être décisive pour la finance traditionnelle, les institutions financières voudront récupérer ce marché qui pèse dors et déjà des milliards de dollars. Elles commencent déjà à essayer de s’imposer dans ce marché grâce à RIPPLE qui est deuxièmes au niveau de la capitalisation. On verra durant les prochains mois comment les militants de la décentralisation et de l’économie de partage dont je fais partie vont réagir face à ces changements.


Sur le Meme Thème

Scroll Up